adhérer à OPALE

Pour une extension du tram A plus juste

Vers la gare de Graffentaden à La Vigie (lire article)

Écoquartier "Rives du Bohrie"

Si la liaison routière Ostwald / Baggersee est construite ce quartier deviendra un vrai cauchemar pour ces futur habitants (lire article)

Gare de Graffentaden à La Vigie

Complètement sous-exploitée actuellement (lire article)

L'autoroute A35 à Ostwald

Ostwald une ville de la CUS coupée en deux par l'autoroute A35 (lire article)

mardi 30 novembre 2010

Pour une extension du tram A plus juste

ZOOM | TRACE PREVU

Jusqu’à la gare SNCF de Graffenstaden
Après l’adoption du Schéma des transports collectifs 2010 – 2025, la CUS organise la phase «concertation préalable» du projet d’extension du tram à Illkirch.
Notre association est favorable à une perspective d’extension de la ligne A qui se prolongerait jusqu’à la gare SNCF de Graffenstaden. Un tel tracé au sud de l’agglomération strasbourgeoise permettra le développement d’un véritable pôle de transfert modal à la Vigie à l’instar des réalisations effectuées à la station de Hoenheim Gare au nord.

Un projet Illkirchois

Or, le projet présenté emprunterait la rue Vincent Scotto, l’avenue Messmer et la route de Lyon pour desservir trois nouvelles stations : Parc Malraux, Forum de l’Ill et salle des fêtes d’Illkirch.
Nous constatons que l’extension proposée rejoindrait le centre d’Illkirch avec, certainement, une réduction importante des places de stationnement dans ce secteur. Il semblerait donc que cet investissement soit principalement fait pour les Illkirchois du centre et estimé, selon le dossier, à 5614 personnes dans un rayon de 400 m autour des trois nouvelles stations. L’un des buts de ce projet serait de réduire la circulation automobile au centre-ville d’Illkirch et vers l’agglomération strasbourgeoise.
Cet investissement communautaire, tel qu’il est projeté, n’aurait qu’une portée limitée. Il serait en fait illkirchois.

Un tracé plus communautaire

Lors du débat public organisé le jeudi 4 novembre 2010, certains participants ont bien mis en évidence ces spécificités du projet présenté. Ils  ont proposé un tracé plus communautaire qui desservirait le centre d’Illkirch par une station à la hauteur de la mairie d’Illkirch et se prolongerait jusqu’à la gare SNCF de Graffenstaden.
En effet, un tel tracé (proposition de principe jointe) permettrait de créer et d’organiser à la Vigie un réel pôle d’échange multimodal et intercommunal dont pourraient bénéficier, notamment, les étudiants du campus d’Illkirch pour se rendre à Erstein, Benfeld, Sélestat, etc. ou au nord à Brumath, Haguenau, etc. Actuellement, il faut 35 min pour les étudiants pour relier la gare de Strasbourg au campus d’Illkirch. Cette plateforme dotée d’un parking relais pouvant soulager celui du Baggersee dans le cadre des aménagements des Fronts d’Illkirch.

La Vigie: 3000 emplois, de nombreux clients et peu d’habitat

Il y a lieu de rappeler qu’à la Vigie s’échangent déjà des flux routiers importants entre les communes d’Illkirch, Geispolsheim, Lingolsheim, Ostwald et entre ces mêmes communes et l’autoroute A 35. La zone est essentiellement commerciale avec près de 3000 emplois (sources CUS), de nombreux clients et peu d’habitat (nuisances des riverains). Offrir à la Vigie des solutions alternatives à la voiture pour les destinations finales, en y développement l’accès aux réseaux des transports collectifs avec l’arrivée du tram et les équipements qui l’accompagneraient, serait une réalisation concrète en faveur du développement durable. 

L’opportunité de desservir le sud d’Ostwald, Illkirch et Geispolsheim

Pour les réseaux de transports collectifs citons le réseau CTS Tram et bus, les bus du RESEAU 67, le réseau ferroviaire TER avec 13 gares dans la CUS et, par l’accès à la gare SNCF de Strasbourg, s’ouvre les réseaux grandes lignes et TGV. Il va de soi que la desserte ferroviaire de la gare de Graffenstaden sera à renforcer dans cette perspective.
Lors de la concertation sur l’extension du tram à Ostwald – Lingolsheim, notre association avait recherché et proposé des solutions capables d’en faire bénéficier également le sud d’Ostwald, mais elles n’ont pas été retenues. Le tracé proposé pour l’extension de la ligne A jusqu’à la Vigie offre l’opportunité de desservir le sud d’Ostwald par une nouvelle station tram entre celle de la Vigie et la station Mairie d’Illkirch (voir proposition de principe jointe).http://www.strasbourg-tramway.fr/extension_a_sud.htm

dimanche 21 novembre 2010

Liaison routière Ostwald / Baggersee

UN PROJET PASSÉ ET DÉPASSÉ

Comment peut-on encore être favorable à cette liaison routière ?
Ostwald, ville de 11 000 habitants, subit chaque jour le trafic de l’autoroute A35. Les habitants supportent en continu un bourdonnement de voitures, de camions et de motos.

A en croire certains, ça ne suffit pas !
Pourtant des habitants d’Ostwald trouvent que ça ne suffit pas, qu’il faut en plus de l’autoroute faire une route à grande capacité appelée liaison Baggersee pour désenclaver notre ville alors qu’il ne faut que 10 mn voir 15 mn aux heures de pointe pour traverser notre commune située dans une agglomération de près de 500 000 habitants. Les Parisiens en rêveraient.

Désenclaver l’autoroute
Cette route, en réalité, va surtout désenclaver l’autoroute aux heures de pointe. Chaque soir des milliers de voitures quittent l’A35 pour passer par des chemins alternatifs pour éviter de rester bloqués.
Toutes ces voitures vont passer par Ostwald devant une crèche, une maison de retraite, une maison pour handicapés et un futur écoquartier incompatible avec ce type de liaison, pour rallier la Montagne-Verte, Lingolsheim, Entzheim, Holtzheim, etc., pour éviter les bouchons.

Un projet très coûteux et incompatible avec une vision à long terme
Ce projet « tout routier », s’il était réalisé comme certains le souhaitent, entraînerait des coûts inouïs en terme de bruit, de pollution, de destruction de la nature, d’accidents.

Les bouchons ne sont pas un problème mais une solution
Les bouchons dans l’agglomération strasbourgeoise amènent les automobilistes à préférer aux difficultés de circulation, les réseaux de transport en commun. D’ailleurs, les entreprises remboursent la moitié de l’abonnement mensuel. La multiplication des itinéraires ne rendront pas la circulation plus fluide parce qu’elle incitera les automobilistes à reprendre leurs voitures.

Les voitures électriques
La voiture électrique ne supprime pas les bouchons. Et l’énergie électrique, essentiellement d’origine nucléaire, ne supprime pas toute pollution.


OUI à une liaison tram OSTWALD / BAGGERSEE / ILLKIRCH et à une piste cyclable, une liaison routière, certainement pas.


OPALE Ostwald Protection et Amélioration de L'Environnement

mardi 16 novembre 2010

Lettre d’information - Plan de circulation

Monsieur Jean-Marie BEUTEL
Maire de la Commune d’Ostwald

Ostwald, le 18 Octobre 2010



Objet : Lettre d’information – Plan de circulation


Monsieur le Maire,

Nous faisons suite à votre « Lettre d’information – Plan de circulation » distribuée aux résidents du quartier « Schweitzer », par laquelle vous informez que « très prochainement sera mis en place un nouveau plan de circulation » dans ce secteur d’Ostwald.

Or, depuis l’arrivée du TRAM à Ostwald et la réalisation de l’allée du Printemps (devenue allée du Bohrie depuis) était appliqué un plan de circulation expérimental qui maintenait en particulier les rues du Lac, du Roethig et Copernic en impasses, respectant ainsi les vœux anciens et répétés (1985 puis 2002) d’une large majorité des riverains concernés.

Il y a lieu de rappeler que :
  • les aménagements provisoires (blocs de pierre) ont été mis en place dans les tous premiers jours de votre mandat, ainsi que les ajustements correspondants des signalisations routières.
  • Le dispositif devait être consolidé à l’issu de la période d’essai, après présentation du bilan de l’expérimentation et nouvelle concertation avec les riverains.

Faisant fi de vos engagements, certes pris à un moment privilégié, voire particulier –début 2008-, vous venez d’informer les résidents du secteur concerné de votre « double volonté » qui a inspiré ce nouveau plan de circulation.

Nous ne pouvons que constater et déplorer l’absence de bilan de l’expérimentation en cours et encore plus l’absence de concertation préalable : pas de réunion publique, pas d’avis du Conseil de Quartier qui a pourtant fait des questions de circulation une de ses priorités, pas d’avis du groupe de travail « Déplacement-circulation » dont vous nous aviez annoncé la future création le 30 Juin dernier.
Par ailleurs, l’absence de détail quant aux prochains changements ne nous semble pas apte à garantir la bonne information des riverains concernés et ainsi éviter de les placer subitement devant le fait accompli.

Devant cet état de fait, sachez également, monsieur le Maire, que vous porterez l’entière responsabilité des carrefours « accidentogènes » ainsi créés et du strict respect des signalisations routières modifiées.

Nous avons bien noté l’instauration d’une nouvelle période d’essai pour ce nouveau plan de circulation et, constatant le coût minime occasionné par la mise en œuvre de vos décisions, nous ne pouvons qu’espérer que celles-ci ne seront pas irréversibles si le bilan établi à l’issu de cette période d’essai devait s’avérer négatif.

Voici, Monsieur le Maire, nos premières observations concernant votre « Lettre d’information – Plan de circulation ».

En attendant de plus amples informations, recevez, Monsieur le maire, l’expression de nos salutations respectueuses.


Pour le Comité,
Le Président,

François ERDINGER




Association OPALE, 2 rue Pablo Neruda 67540 OSTWALD

dimanche 11 juillet 2010

Lettre au Président de la CUS : Schéma des transports collectifs 2010-2025 de la CUS

Ostwald, le 11 mai 2010
Monsieur Jacques Bigot
Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg
1, place de l’Etoile
67000 STRASBOURG


Objet : Schéma des transports collectifs (TC) 2010-2025 de la CUS

Les remarques de l’Association OPALE

Réf : Les réunions publiques


Monsieur le président,

Vous avez bien voulu associer l’Association Opale à la démarche d’élaboration du schéma des transports collectifs (TC) 2010 – 2025 de la Communauté Urbaine de Strasbourg et je vous en remercie.

L’Association « Opale » se sent concernée par cette démarche car les choix à effectuer pour répondre aux problématiques des déplacements ont des incidences directes sur la sauvegarde de l’environnement de l’agglomération strasbourgeoise ainsi que sur la qualité de vie de ses habitants, elle déterminera aussi le choix de mode de déplacement des personnes qui viennent quotidiennement exercer un emploi ou suivre des études dans la CUS.

Aussi, notre association a participé aux quatre réunions publiques organisées les 20 et 27 avril et 6 et 10 mai 2010. En complément des interventions faites en séance par nos membres, je vous transmets nos observations et nos réflexions suscitées par la présentation du projet de schéma des transports collectifs 2010 – 2025, sur son contenu et sur les débats publics.

1. Propositions et remarques générales.

Les propositions et remarques générales pour développer la fréquentation des TC sont reprises en annexe I.

Association OPALE 5, rue Pablo Neruda 67540 Ostwald

2. Observations particulières.

On constate aujourd’hui que l’offre de transport en commun de la Cus est déjà très développée. Mais malgré cela, les trafics routiers constatés aux entrées de l’agglomération et en son sein sont encore très élevés.

De nombreux parcours (origine – destination) réalisables en TC sont très concurrencés par la voiture particulière en raison de l’efficacité et des performances du réseau routier et cela malgré la limitation volontaire de la place de la voiture dans le centre de Strasbourg. Il est vrai aussi que le réseau routier actuel de l’agglomération de Strasbourg est très bien constitué. Il est le fruit d’investissements énormes et continus depuis plusieurs décennies.

En conséquence,

pour limiter la concurrence Voitures Particulières/TC, Opale propose de mettre une nouvelle fois en œuvre le principe « il faut casser le réflexe du tout voiture » appliqué lors de la réalisation des premiers tramways à Strasbourg et rappelé par Monsieur le Maire de Strasbourg au cours de la réunion publique du 6 mai 2010.

C’est pourquoi, depuis le début de la concertation portant sur la liaison Ostwald – Baggersee, Opale demande que l’éventuelle réalisation de cette liaison soit réservée au TC en site propre et aux modes doux (piétons, cyclistes).

Notons enfin qu’un maillage efficace du réseau tram pourrait être réalisé par l’extension de l’exploitation de la ligne E, depuis la station Baggersee à la station Lingolsheim Tiergaertel de la ligne B. Le segment de ligne nouvelle, pourrait même comporter un tronçon de voie unique pour faciliter son insertion sur la chaussée actuelle de franchissement de l’autoroute A35 et limiter également les coûts d’investissement dont notamment celui du pont sur l’Ill.

3) Ligne de rocade 1ère couronne

Pour cette ligne, il y a lieu de noter que l’extrait (communiqué par la CUS) du bilan 2008 de l’Observatoire départemental des déplacements analyse très bien les besoins de déplacement (domicile – travail) vers Strasbourg, mais aucune donnée n’est fournie pour ces mêmes déplacements entre les différentes communes de la CUS.

Or ces données sont indispensables pour apprécier la pertinence d’une ligne de TC de 1ère couronne et en particulier pour identifier les segments les plus porteurs.

De même nous avons pris bonne note des précisions qu’a apporté le président de la CUS lors des réunions du 20 et 27 avril, à savoir que :

Le schéma des TC 2010 – 2025 de la CUS n’est composé que de propositions de liaisons de principe de TC à étudier et à approfondir pour mettre en place une planification des compléments à apporter au réseau des TC actuel d’ici 2025. L’étude plus approfondie de chacune des liaisons de principe ou segment de liaison portera sur son « potentiel clientèle », son tracé (étude d’impact), son mode (Tram, busway, etc.) en recherchant l’efficacité maximale aux meilleurs coûts d’investissement et d’exploitation.

Il ne nous a pas échappé, qu’en ce qui concerne le segment sud du projet de ligne de rocade de 1ère couronne entre le pont du tram ligne B de franchissement de la voie ferrée à l’entrée de Lingolsheim et la station tram Baggersee, trois représentations différentes des zones desservies à Ostwald sont apparues dans les documents de séance (brochure, projections).

L’une d’elle pourrait s’apparenter à la proposition de maillage des lignes de tram E (depuis Baggersee) et B (Ostwald et Lingolsheim) faites au point 2 précédent.

Une autre représentation possible du segment Sud de la ligne de rocade de première couronne, pourrait se lire comme une ligne de transports collectifs( TC) en Bus de haut niveau de service, empruntant à Ostwald la rue d’Illkirch et son pont actuel de franchissement de l’autoroute A35, pour rejoindre la route de Lyon à Ilkirch via la rue de Niederbourg, prolongée à l’Ouest par un nouveau pont sur l’Ill, en complément de la passerelle pour piétons et cyclistes déjà en place.

Ainsi serait réalisée une desserte efficace entre quartiers denses des 2 communes, tout en les reliant directement aux 2 branches Sud (A/E, B) du réseau TRAM.

Ces 2 hypothèses ont l’avantage de ne pas créer, par une rocade, un nouvel axe de circulation routière (Voitures Particulières et Poids Lourds) à Ostwald, ville déjà handicapée par la traversée de l’autoroute.

Par ailleurs, Ostwald comme Lingolsheim devraient pouvoir profiter de la proximité de la voie ferrée Strasbourg-Mulhouse avec le réseau TRAM, pour développer un pôle multimodal de transports en communs, renforcé par une desserte de type RER vers Strasbourg.

En conclusion

  • Le projet de schéma des TC 2010 – 2025 de la CUS ne propose qu’un ensemble de « liaisons de principe de TC en site propre» dont les études et les concertations ont été amorcées avec le public et qui seront à poursuivre.
  • Il nous paraît indispensable, pour affirmer la volonté politique de développer le mode de déplacements par « Transports en Communs », de compléter le schéma des TC 2010-2025 en définissant les objectifs que ce projet devra atteindre en matière de réduction des pollutions (particules, sonores…) de préservation des espaces, en terme de fréquentation, de report modal et cela dans la continuité des engagements du plan de développement durable pour 2015, 2020, 2025
  • Enfin, le schéma des transports collectifs 2010-2025 de la CUS, devra mettre en œuvre des transports collectifs en site propres et non des projets de nouvelles routes ouvertes aux Voitures Particulières et PL, projets imaginés et souhaités dans les années 1970.

En restant à votre disposition pour toutes précisions concernant nos propositions, nous vous prions de vouloir agréer, Monsieur le président, l’expression de nos salutations distinguées.


 A. CHRISTOPH
Association OPALE 5, rue Pablo Neruda 67540 Ostwald




Annexe I

Sur un plan général, nous proposons que :

- les tickets CTS tarif normal et tarif réduit acheté à l’unité ou par carnet de 20 voire 30 unités soient utilisables pendant 1 heure sans restriction (y compris l’aller et le retour dans l’heure)

le réseau bus bénéficie :

  • d’une information, en temps réel, aux arrêts de bus indiquant la prochaine desserte de l’arrêt pour les différentes lignes (Exp : Colmar),
  • une information au sein du bus sur la destination et le prochain arrêt à étendre à toutes les lignes.
  • l’utilisation d’un matériel roulant plus confortable, plus stable et moins bruyant,(voyageurs moins secoués) pour se rapprocher du confort du TRAM
  • les temps de parcours soient plus performants (priorités aux feux, couloirs réservés, etc.).
  • pour les lignes radiales des bus CTS et du Réseau 67, l’utilisation de couloirs bus sur les autoroutes et voies expresses de l’agglomération afin d’augmenter leur attractivité par la diminution des temps de parcours.
  •  Sachant que ce sont les mêmes contribuables qui participent au travers des budgets de la CUS, du Département et de la Région à l’équilibre financier des TC de l’agglomération, il est indispensable que les trois autorités organisatrices de transports recherchent ensemble les solutions de complémentarités de leurs activités afin d’offrir aux voyageurs une offre de transport optimale et répondant à leurs attentes, à savoir :
  • Facilité d’utilisation (pôles multimodaux, billetterie unique) ;
  • Confort (accessibilité, des places assises en plus grand nombre, niveau sonore, stabilité du véhicule) ;
  • Performances (fréquences, temps de parcours, ruptures de charge et correspondances facilitées) ;
  • Prix attractifs.
  • la gare SNCF Graffenstaden, existante, qui permet le transport de passagers entre La Vigie à Ostwald (pôle multimodal) et Strasbourg d’une part et la Vigie et les différentes gares jusqu’à Sélestat d’autre part, soit réactivée et rendue visible pour signaler cette possibilité de transport aux habitants d’Ostwald, d’Illkirch, Fegersheim, Lingolsheim, Geispolsheim par une signalisation verticale d’indication, ainsi que par l’affichage, sur place, par voie de presse et par d’autres moyens, des informations incitant l’usage d’un transport en commun qui ne demande qu’à exister pour faciliter les déplacements des habitants.

Association OPALE 5, rue Pablo Neruda 67540 Ostwald

Réponse du président de la CUS Jacques Bigot à lire sur http://adherents-ostwald-opale.blogspot.com uniquement par les adhérents de l'association.

Adhérer à OPALE

Schéma des transports collectifs (TC) 2010-2025 de la CUS


Ostwald, le 11 mai 2010
Monsieur Jacques Bigot
Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg
1, place de l’Etoile
67000 STRASBOURG


Objet : Schéma des transports collectifs (TC) 2010-2025 de la CUS

Les remarques de l’Association OPALE

Réf : Les réunions publiques


Monsieur le président,

Vous avez bien voulu associer l’Association Opale à la démarche d’élaboration du schéma des transports collectifs (TC) 2010 – 2025 de la Communauté Urbaine de Strasbourg et je vous en remercie.

L’Association « Opale » se sent concernée par cette démarche car les choix à effectuer pour répondre aux problématiques des déplacements ont des incidences directes sur la sauvegarde de l’environnement de l’agglomération strasbourgeoise ainsi que sur la qualité de vie de ses habitants, elle déterminera aussi le choix de mode de déplacement des personnes qui viennent quotidiennement exercer un emploi ou suivre des études dans la CUS.

Aussi, notre association a participé aux quatre réunions publiques organisées les 20 et 27 avril et 6 et 10 mai 2010. En complément des interventions faites en séance par nos membres, je vous transmets nos observations et nos réflexions suscitées par la présentation du projet de schéma des transports collectifs 2010 – 2025, sur son contenu et sur les débats publics.

1. Propositions et remarques générales.

Les propositions et remarques générales pour développer la fréquentation des TC sont reprises en annexe I.

Association OPALE 5, rue Pablo Neruda 67540 Ostwald

2. Observations particulières.

On constate aujourd’hui que l’offre de transport en commun de la Cus est déjà très développée. Mais malgré cela, les trafics routiers constatés aux entrées de l’agglomération et en son sein sont encore très élevés.

De nombreux parcours (origine – destination) réalisables en TC sont très concurrencés par la voiture particulière en raison de l’efficacité et des performances du réseau routier et cela malgré la limitation volontaire de la place de la voiture dans le centre de Strasbourg. Il est vrai aussi que le réseau routier actuel de l’agglomération de Strasbourg est très bien constitué. Il est le fruit d’investissements énormes et continus depuis plusieurs décennies.

En conséquence,

pour limiter la concurrence Voitures Particulières/TC, Opale propose de mettre une nouvelle fois en œuvre le principe « il faut casser le réflexe du tout voiture » appliqué lors de la réalisation des premiers tramways à Strasbourg et rappelé par Monsieur le Maire de Strasbourg au cours de la réunion publique du 6 mai 2010.

C’est pourquoi, depuis le début de la concertation portant sur la liaison Ostwald – Baggersee, Opale demande que l’éventuelle réalisation de cette liaison soit réservée au TC en site propre et aux modes doux (piétons, cyclistes).

Notons enfin qu’un maillage efficace du réseau tram pourrait être réalisé par l’extension de l’exploitation de la ligne E, depuis la station Baggersee à la station Lingolsheim Tiergaertel de la ligne B. Le segment de ligne nouvelle, pourrait même comporter un tronçon de voie unique pour faciliter son insertion sur la chaussée actuelle de franchissement de l’autoroute A35 et limiter également les coûts d’investissement dont notamment celui du pont sur l’Ill.

3) Ligne de rocade 1ère couronne

Pour cette ligne, il y a lieu de noter que l’extrait (communiqué par la CUS) du bilan 2008 de l’Observatoire départemental des déplacements analyse très bien les besoins de déplacement (domicile – travail) vers Strasbourg, mais aucune donnée n’est fournie pour ces mêmes déplacements entre les différentes communes de la CUS.

Or ces données sont indispensables pour apprécier la pertinence d’une ligne de TC de 1ère couronne et en particulier pour identifier les segments les plus porteurs.

De même nous avons pris bonne note des précisions qu’a apporté le président de la CUS lors des réunions du 20 et 27 avril, à savoir que :

Le schéma des TC 2010 – 2025 de la CUS n’est composé que de propositions de liaisons de principe de TC à étudier et à approfondir pour mettre en place une planification des compléments à apporter au réseau des TC actuel d’ici 2025. L’étude plus approfondie de chacune des liaisons de principe ou segment de liaison portera sur son « potentiel clientèle », son tracé (étude d’impact), son mode (Tram, busway, etc.) en recherchant l’efficacité maximale aux meilleurs coûts d’investissement et d’exploitation.

Il ne nous a pas échappé, qu’en ce qui concerne le segment sud du projet de ligne de rocade de 1ère couronne entre le pont du tram ligne B de franchissement de la voie ferrée à l’entrée de Lingolsheim et la station tram Baggersee, trois représentations différentes des zones desservies à Ostwald sont apparues dans les documents de séance (brochure, projections).

L’une d’elle pourrait s’apparenter à la proposition de maillage des lignes de tram E (depuis Baggersee) et B (Ostwald et Lingolsheim) faites au point 2 précédent.

Une autre représentation possible du segment Sud de la ligne de rocade de première couronne, pourrait se lire comme une ligne de transports collectifs( TC) en Bus de haut niveau de service, empruntant à Ostwald la rue d’Illkirch et son pont actuel de franchissement de l’autoroute A35, pour rejoindre la route de Lyon à Ilkirch via la rue de Niederbourg, prolongée à l’Ouest par un nouveau pont sur l’Ill, en complément de la passerelle pour piétons et cyclistes déjà en place.

Ainsi serait réalisée une desserte efficace entre quartiers denses des 2 communes, tout en les reliant directement aux 2 branches Sud (A/E, B) du réseau TRAM.

Ces 2 hypothèses ont l’avantage de ne pas créer, par une rocade, un nouvel axe de circulation routière (Voitures Particulières et Poids Lourds) à Ostwald, ville déjà handicapée par la traversée de l’autoroute.

Par ailleurs, Ostwald comme Lingolsheim devraient pouvoir profiter de la proximité de la voie ferrée Strasbourg-Mulhouse avec le réseau TRAM, pour développer un pôle multimodal de transports en communs, renforcé par une desserte de type RER vers Strasbourg.

En conclusion

  • Le projet de schéma des TC 2010 – 2025 de la CUS ne propose qu’un ensemble de « liaisons de principe de TC en site propre» dont les études et les concertations ont été amorcées avec le public et qui seront à poursuivre.
  • Il nous paraît indispensable, pour affirmer la volonté politique de développer le mode de déplacements par « Transports en Communs », de compléter le schéma des TC 2010-2025 en définissant les objectifs que ce projet devra atteindre en matière de réduction des pollutions (particules, sonores…) de préservation des espaces, en terme de fréquentation, de report modal et cela dans la continuité des engagements du plan de développement durable pour 2015, 2020, 2025
  • Enfin, le schéma des transports collectifs 2010-2025 de la CUS, devra mettre en œuvre des transports collectifs en site propres et non des projets de nouvelles routes ouvertes aux Voitures Particulières et PL, projets imaginés et souhaités dans les années 1970.

En restant à votre disposition pour toutes précisions concernant nos propositions, nous vous prions de vouloir agréer, Monsieur le président, l’expression de nos salutations distinguées.


 A. CHRISTOPH
Association OPALE 5, rue Pablo Neruda 67540 Ostwald




Annexe I

Sur un plan général, nous proposons que :

- les tickets CTS tarif normal et tarif réduit acheté à l’unité ou par carnet de 20 voire 30 unités soient utilisables pendant 1 heure sans restriction (y compris l’aller et le retour dans l’heure)

le réseau bus bénéficie :

  • d’une information, en temps réel, aux arrêts de bus indiquant la prochaine desserte de l’arrêt pour les différentes lignes (Exp : Colmar),
  • une information au sein du bus sur la destination et le prochain arrêt à étendre à toutes les lignes.
  • l’utilisation d’un matériel roulant plus confortable, plus stable et moins bruyant,(voyageurs moins secoués) pour se rapprocher du confort du TRAM
  • les temps de parcours soient plus performants (priorités aux feux, couloirs réservés, etc.).
  • pour les lignes radiales des bus CTS et du Réseau 67, l’utilisation de couloirs bus sur les autoroutes et voies expresses de l’agglomération afin d’augmenter leur attractivité par la diminution des temps de parcours.
  •  Sachant que ce sont les mêmes contribuables qui participent au travers des budgets de la CUS, du Département et de la Région à l’équilibre financier des TC de l’agglomération, il est indispensable que les trois autorités organisatrices de transports recherchent ensemble les solutions de complémentarités de leurs activités afin d’offrir aux voyageurs une offre de transport optimale et répondant à leurs attentes, à savoir :
  • Facilité d’utilisation (pôles multimodaux, billetterie unique) ;
  • Confort (accessibilité, des places assises en plus grand nombre, niveau sonore, stabilité du véhicule) ;
  • Performances (fréquences, temps de parcours, ruptures de charge et correspondances facilitées) ;
  • Prix attractifs.
  • la gare SNCF Graffenstaden, existante, qui permet le transport de passagers entre La Vigie à Ostwald (pôle multimodal) et Strasbourg d’une part et la Vigie et les différentes gares jusqu’à Sélestat d’autre part, soit réactivée et rendue visible pour signaler cette possibilité de transport aux habitants d’Ostwald, d’Illkirch, Fegersheim, Lingolsheim, Geispolsheim par une signalisation verticale d’indication, ainsi que par l’affichage, sur place, par voie de presse et par d’autres moyens, des informations incitant l’usage d’un transport en commun qui ne demande qu’à exister pour faciliter les déplacements des habitants.

Association OPALE 5, rue Pablo Neruda 67540 Ostwald

Réponse du président de la CUS Jacques Bigot à lire sur http://adherents-ostwald-opale.blogspot.com uniquement par les adhérents de l'association.

Adhérer à OPALE

samedi 10 juillet 2010

Nostalgie fôret du Kreuzelegert à présent en partie détruite

jeudi 1 juillet 2010

mercredi 16 juin 2010

Gare Bohrie pont de Lingolsheim



Comment faire ?
  • Créer une navette qui relirait l'arrêt des hirondelles à Lingolsheim à la gare qui est à la Vigie en passant par Ostwald. Le rond point devant le magasin CASA ferait un très bon terminus  et pour  terminer la boucle de cette navette par l'arrêt de tram campus d'Illkirch.
  • S'appuyer sur les hôtels de la Vigie ainsi que les commerces existant autour de la gare.
  • Une gare qui peut servir à 4 communes (Ostwald, Illkirch, Geispolsheim et Lingolsheim) donc si elle était bien desservie il y aurait plus de passagers donc plus d'arrêts de train enfin une gare plus rentable.
  • Faire un parking relais-train afin d'inciter les automobilistes se rendant à Strasbourg à quitter l'autoroute à la Vigie et à prendre le train, donc permettre de diminuer le bruit et la pollution de l'A35.

    jeudi 27 mai 2010

    Rien ne va plus cour Ilie Nastase



    • Les camions poubelle ne collectent pas les ordures ménagères devant les immeubles et maisons  faute d'accessibilité dans la rue.
    • Quid de l'accès des secours en cas de problème ? Les camions des pompiers risquent également de ne pas pouvoir passer.
    • Il est impossible de remonter la rue sur les trottoirs qu'en est il de la sécurité des enfants et de leur  éducation à la sécurité routière s'ils sont obligés de marcher sur la route ?
    • Vitesse de circulation excessive des véhicules
    • Parfois les habitants ne peuvent pas sortir de chez eux en raison du stationnement dans les parties "étroites" de la rue.
    Seulement 2 immeubles sont occupés, il en reste 5 actuellement inhabités.

    Il est urgent d'agir avant que la situation ne dégénère : interdiction de stationner, plots,circulation en sens unique...

    Nous nous faisons écho de l'exaspération de ces habitants.

    mercredi 26 mai 2010

    Déchetterie d'Ostwald horaires

    Horaires

    Du lundi au samedi de 8h à 19h,
    le dimanche de 8h à 12h

    mercredi 21 avril 2010

    Nos actions


    En 2010

      En 2009
      De 2002 à 2008

      mardi 20 avril 2010

      Réunions de présentation du PADD d’Ostwald Les remarques de l’Association OPALE

       Ostwald le 20 avril 2010

      Monsieur Jean-Marie BEUTEL
      Maire de la Commune d’Ostwald
      67540 OSTWALD



      Objet : Réunions de présentation du PADD d’Ostwald
      Les remarques de l’Association OPALE


      Réf : Réunion avec les associations du 24 février 2010
      Réunion publique du 08 mars 2010



      Monsieur le Maire,

      La ville d’Ostwald se développe. Des projets divers sont en cours de réalisation d’autres sont à l’étude.
      La réalisation de projets modifie, selon son importance, de manière superficielle, anodine, ou en profondeur, le cadre de vie des habitants
      Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable, prélude à l’établissement du Plan Local d’Urbanisme, a été présenté au public (démarche obligatoire), les 24 février et 8 mars 2010. L’Association Opale a été invitée à ces réunions et y a participé.
      Aussi notre Association soucieuse de défendre la qualité et le cadre de vie des habitants s’interroge sur la pertinence de certains choix et formule les remarques suivantes.

      1) Etat initial

      Nous constatons que l’analyse de l’état initial développé par l’ADEUS est assez conforme à la réalité. Elle met en évidence la force, la fragilité, la richesse des milieux naturels et patrimoniale et le manque de liaisons entre les corridors écologiques. Elle souligne la diversité des paysages marqués par la présence de l’eau et l’intégration de ces paysages dans le cadre de vie. Les diagnostics mettent aussi en exergue la bonne qualité de l’eau superficielle, les risques d’inondations par remontée de nappe et les nuisances dues à la pollution de l’air et au bruit que génèrent l’autoroute.

      Nous relevons aussi des incohérences entre l’état initial, l’affirmation de la volonté de valoriser le patrimoine naturel, de garantir une qualité de vie aux habitants et le projet de développement proposé.

      2) Les propositions de l’Association OPALE

      En ce qui concerne le secteur naturel à préserver et repris au schéma PADD ADEUS 2.2010, il est à compléter par les forêts du Kreutzlegert et Zielegert, aussi, de part et d’autre de l’allée du Bohrie.
      De même pour maintenir « le capital » forêt de la commune et mener à bien la valorisation paysagère des coulées vertes et des corridors écologiques à préserver, le PADD devrait préciser que les espaces à acquérir à ce titre par la commune, ne pourront l’être que si les arbres existants aujourd’hui restent sur pieds jusqu’à l’aboutissement des transactions. Pour ce faire il y a lieu de prévoir un dispositif incitatif.
      Le PADD présenté prévoit le développement de l’habitat et des activités sur le flanc Ouest de la Ville actuelle autour d’un nouvel axe routier Nord-Sud constitué de l’Allée du Bohrie prolongée jusqu’à la rue Bugatti.

      Cette vision du développement devra impérativement être compléter par :
      une augmentation des capacités d’échanges routiers de la Vigie,
      une réelle irrigation du nouveau secteur par des transports collectifs sous la forme de :
      • Lignes de bus, navette électrique
      • Extension de la ligne du TRAM
      • Gare ferroviaire Illkirch Graffenstaden de la Vigie développée et offrant une desserte de type Urbaine compte tenu de l’actuel encombrement routier

      Quant aux liaisons Ostwald-Baggersee et Ostwald –RD400, elles sont à conforter par les conclusions du Plan Transport à élaborer pour le secteur Sud-Ouest de l’agglomération strasbourgeoise et des études d’impact.
      Nous demandons toujours l’abandon du projet de liaison routière Ostwald-Baggersee, d’autres études doivent permettre de dégager des alternatives crédibles à cette « liaison routière Baggersee ».

      Le projet de PADD devrait également faire des propositions de relocalisation des installations sportives, en particulier le terrain de football pour le « SORTIR » de la zone la plus polluée d’Ostwald.

      De même des aires de jeux différenciées sont à prévoir dans les nouveaux quartiers
      Enfin, il y a lieu de construire un centre ville (un ou plusieurs) qui sera d’autant plus attractif si une place prioritaire est accordée au piétons.
      Il s’agit de créer au sein de notre ville une « âme » un endroit ou les habitants auraient plaisir à se retrouver et de modifier ainsi l’appellation actuelle de ville dortoir.


      Nous rappelons aussi nos différentes interventions, courriers, remarques formulées lors des concertations menées dans le cadre des aménagements des Rives du Bohrie, de la liaison Ostwald-Baggersee ; ces remarques s’appliquent au projet d’aménagement et de développement durable.

      Enfin nous rappelons les engagements affichés et pris lors des élections municipales par la diffusion de votre programme de gouvernance.

      Nous espérons que les écrits et en particulier ceux visant à préserver, à protéger, à améliorer la qualité de vie des habitants soient transcrits de manière lisible dans le Plan Local d’Urbanisme.


      Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations respectueuses.


      Pour le Comité
      Le Président

      A. CHRISTOPH

      lundi 15 mars 2010

      Elections Régionales

      Réponse Philippe Richert



      lundi 1 mars 2010

      Elections Régionales

      Lettre aux têtes de liste :

      - Europe Ecologie
      - Majorité alsacienne
      - PS

      Ostwald le 01 mars 2010
      5, rue Pablo Neruda
      67540 OSTWALD




      Objet : Elections Régionales des 14 et 21 mars 2010


      A l’approche des élections régionales, les membres de l’association OPALE et leurs sympathisants sont très préoccupés par de nombreux projets relatifs aux transports, à l’Aménagement du territoire, à la protection et à la préservation de l’Environnement.

      Comme ces secteurs relèvent des compétences du Conseil Régional d’Alsace et compte-tenu des incidences directes sur la qualité de vie de nos concitoyens, suite à la réalisation ou non de telle ou telle infrastructure, nous souhaitons connaître la position de votre groupe sur les projets suivants concernant :
      1) Les Infrastructures routières
      ► Le GCO (Grand Contournement Ouest)
      ► La VLIO (Voie de Liaison Intercommunale Ouest de Strasbourg)
      ► L’Achèvement de la Rocade Sud de Strasbourg section RN 1083 (Fegersheim) à l’ A35.

      Et plus directement, en touchant le cadre de vie des habitants d’Ostwald les projets :
      ► De développement de l’échangeur autoroutier du Baggersee par l’adjonction d’une liaison routière Ostwald-Baggersee
      ► Du réaménagement et augmentation des capacités d’échange de l’échangeur routier de la Vigie
      ► Du contournement routier d’agglomération et en particulier le contournement Ouest d’Ostwald (jonction Vigie – Allée du Bohrie)
      ► De l’extension de la limitation de vitesse à 90 kms/h du secteur de l’A35 compris entre l’Elsau et la Vigie.

      2) Les transports collectifs
      ► L’agrandissement ou le réaménagement de la gare SNCF Graffenstaden Sud et la création d’un parking relai pour délester l’autoroute A35



      3) L’Aménagement du territoire et le développement durable
      ► L’urbanisation et les constructions en zone inondable notamment par la création de la ZAC des Rives du Bohrie à Ostwald avec 100 000m2 de SOHN soit près de 1200 logements et plus de 3000 habitants nouveaux en zone inondable.
      ► La mise en œuvre d’actions afin de réduire la pollution atmosphérique, les nuisances sonores ainsi que celles prévues pour préserver les espaces naturels et boisés.

      Devant l’ampleur des projets d’infrastructures routières controversées et afin d’y voir plus clair, la Région se doit d’encourager voire aider (techniquement, méthodologiquement, financièrement) les collectivités regroupées par secteur pour :
      ► Cerner et analyser leurs besoins en transports des biens et des personnes
      ► Elaborer les réponses appropriées en
      ● Infrastructures
      ● Transport collectif
      ● Réglementation
      ► Etablir les priorités de mise en œuvre et les plans des financements correspondants.

      Aussi et afin de garantir la transparence de la démarche, il nous paraitrait important qu’un groupe de pilotage réunissant les différentes parties en présence, élus, techniciens, associations devraient assurer le suivi des travaux et l’information régulière du public à l’instar de ce que la région avait, en son temps, mis en place pour développer les liaisons ferroviaires lignes par lignes.

      Une réponse de votre part avant le 10 mars 2010 permettra à notre Association la diffusion, en temps utile, de vos positions sur ces projets.

      Recevez, Monsieur, nos salutations les meilleures

      Pour le Comité
      Le Président

      A. CHRISTOPH

      mardi 2 février 2010

      Lettre au maire d'Ostwald :

      Les déplacements à Ostwald

      Ostwald le 30 janvier 2010
      Monsieur Jean-Marie BEUTEL
      Maire de la Commune d’Ostwald
      67540 OSTWALD



      Objet : Les déplacements à Ostwald.
      Mise en place d’un groupe de travail.

      Réf : N/Courriers des 31 janvier, 10 juin et 3 septembre 2009

      Monsieur le Maire,
      Ayant eu connaissance que le Conseil Municipal allait examiner, voire se prononcer, sur le lancement de l’étude de faisabilité pour la liaison OSTWALD-BAGGERSEE, nous vous rappelons que notre association s’est prononcée depuis fort longtemps contre cette liaison routière. 

      Il nous semble toujours plus opportun d’étudier la liaison Ouest d’Ostwald, à savoir entre le boulevard urbain et La Vigie, en même temps que l’amélioration générale des conditions de circulation au niveau de l’échangeur de La Vigie lui-même. Dans nos courriers précédents, nous avons développé l’ensemble des arguments qui sous-tendent notre analyse.

      Le Conseil Municipal d’Ostwald a le droit et le devoir de se constituer un dossier exhaustif sur les moyens et les possibilités de compléter l’accessibilité de la commune, la liaison Ostwald-Baggersee n’en étant qu’une des composantes. Ne faisons pas l’économie de l’élaboration du plan Transport d’Ostwald et du Sud Ouest de l’agglomération, préalable à la réalisation de tout projet d’infrastructures nouvelles de transport. « Evitons de mettre la charrue avant les bœufs ! »

      Nous rappelons que, lors de la concertation menée dans le cadre du projet d’aménagement des rives du Bohrie et, en particulier, au moment de la tenue de l’atelier « Mobilité », OPALE demandait qu’un groupe de travail ouvert soit mis en place, afin de réfléchir aux problèmes liés aux déplacements dans notre commune et qu’elle y soit associée.

      Affirmer la participation citoyenne, comme le prévoyait votre programme électoral, implique pour le moins que la population soit associée à l’élaboration des projets qui modifient de manière substantielle son cadre de vie.

      Par ce courrier, nous vous rappelons également que nous sommes toujours en attente de réponse à l’ensemble des courriers que nous vous avons adressés depuis notre première demande datée du 25 mai 2008.

      Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations respectueuses.


      Pour le Comité
      Le Président,
      A. CHRISTOPH

      samedi 30 janvier 2010

      Lettre au maire d'Ostwald : Création de la ZAC Les Rives du Bohrie












      Monsieur Jean-Marie BEUTEL
      Maire de la Communed’Ostwald
      67540 OSTWALD



      Objet : Création de la ZAC Les Rives du Bohrie
      Information du public
      Réf : le dossier mis à la disposition du public en Mairie d’Ostwald

      Monsieur le Maire,
      Dans le cadre du projet de création de la ZAC  « Les Rives du Bohrie » la Communauté Urbaine Maître d’Œuvre de ce projet soumet à la population les dossiers ayant trait à la démarche et en particulier à la concertation menée.
      Ces documents ont été validés par délibération du Conseil de Communauté du 23.10.2009

      I. Dossier PO1 Délibération

      On retiendra à la lecture de ce document que :
      Lors de la première phase de concertation la population demandait le:
      Respect des immeubles et forêts existantes
      Respect du tissu commercial
      Maintien des conditions hydrologiques du site
      Elle manifestait son inquiétude quant aux nouvelles conditions de circulation
      Elle relevait le manque d’affirmation de l’approche environnementale (éco-quartier pas suffisamment affichée)

      La phase complémentaire comprenait 3 ateliers et 1 réunion de synthèse
      Le résultat des échanges permet de constater la participation de 3 associations St Arbogast Montagne-Verte , Opale et Alsace Nature.

      Bilan de la concertation
      Préservation des espaces boisés et ses conséquences
      Prise en compte maximale des risques d’inondation
      Urbanisation Ilot B et architecture
      Mobilité et stationnement (Etudes sur opportunité et les conditions de réalisation vers le Baggersee et la Vigie)
      Créer un éco quartier
      Démocratie participative

      Le bilan de concertation présenté en réunion publique le 30.03.2009 a reçu un avis favorable des personnes et associations qui se sont impliquées

      Lors du bilan de concertation l’ASSOCIATION OPALE NE S’EST PAS PRONONCEE FAVORABLEMENT POUR CE PROJET, car trop de questions n’avaient pas reçu de réponses, trop d’incertitudes entouraient ce projet. Aucune suite n’avait été donnée à la demande de mise en place d’un groupe de travail qui aurait eu pour mission de réfléchir sur les déplacements dans notre localité.
      Nous rappelons aussi que les excavations, les abaissements des niveaux des terres pour compenser la perte de surface d’épandage des crues fragilisent une nappe phréatique affleurante.
      Elle sera soumise aussi à la pollution liée à l’habitat.


      II.Rapport de présentation

      Enjeu du quartier / Objectif pour le quartier
      Limiter la pollution atmosphérique des transports
      Favoriser l’utilisation rationnelle de l’espace
      Favoriser l’utilisation rationnelle de l’énergie
      Tisser la ville
      Engendrer le plaisir de ville

      Notre Association constate qu’il y a discordance entre les objectifs affichés pour le quartier et les réalités décrites dans l’étude d’impact. Cette étude prévoit une augmentation de la pollution atmosphérique, des nuisances sonores (voir tableaux 30 et 40 de l’étude d’impact)
      Que les relevés, les références datent de 1997et qu’ils n’ont plus de pertinence en raison de l’évolution des situations.

      L’organisation des modes de déplacement projetés
      Mode doux
      Véhicules
      Transport en commun

      Opale constate que l’étude d’impact prévoit une densification de la circulation, un apport de 1500 véhicules légers pour 9060 déplacements pour 1000logements (alors que 1179 logements sont prévus)Nous nous interrogeons sur l’exactitude des informations fournis. Par ailleurs ce mode de déplacement ne s’inscrit pas dans les modes de déplacement doux alors que l’objectif affiché est de favorisé ces autres modes.


      Densité de l’habitat
      Ilot D 500 logements
      Ilot E+F 237 logements
      Ilot G 280 logements
      Ilot H 162 logements

      Ce qui correspond à un total de 1179 logements soit une augmentation de 199 logements par rapport au projet de base qui comportait 980 logements
      Nous ne pouvons que constater et nous élever contre une densification liée a contrainte financière du projet ainsi que sur l’absence d’étude sur l’apparition de tension sociale liée au trop grand nombre d’habitants regroupés sur un espace réduit et à l’absence ou la disparition d’espaces de détente qui a un impact négatif fort (voir l’étude d’impact)

      Equipement de la ZAC
      Gymnase
      Groupe scolaire
      Bibliothèque
      Maison de l’environnement

      Notre Association constate l’absence d’aménagement d’aires de jeu, d’espaces ou terrain de sport extérieurs qui seraient mis à la disposition des anciens et futurs nouveaux habitants. Il nous parait indispensable de lier ce projet en regard à la préservation de la santé des sportifs de tous âges, au déplacement du centre sportif et tout particulièrement du terrain de football situé à proximité de l’autoroute A35 dans un des secteurs les plus pollués de la communauté Urbaine de Strasbourg

      III Etude d’impact

      Aussi et comme indiqué dans l’étude d’impact jointe nous notons :
      • Augmentation des nuisances sonores tableau 30
      • Augmentation de la pollution atmosphérique tableau 40 due à l’augmentation du parc automobiles et du trafic
      • Densification de la circulation
      • Densification de l’habitat environ 3000 personnes dans 1000 logements
      • Véhicules particuliers 1500 ce qui correspond à 15575 déplacements dont 9060 déplacements en véhicules légers Tableau 30
      • Apparition de tension sociale
      • Transformation des espaces de détente à caractère agricole et sauvage ce qui présente un impact négatif fort
      • Nuisances sonores
      • Pollution de l’air Tableau 7 page 58 Source ASPA 1997
      • Concentration des principaux polluants atmosphériques

      Nous constatons aussi l’ouverture à la circulation de rues qui serviront au transit des véhicules et non plus à la desserte des riverains, que les forêts ne sont toujours pas protégées, peuvent toujours être mis à la disposition des aménageurs et sont toujours considérées comme réserve foncière

      Aussi notre Association ne peut que constater le manque de transparence dans les présentations et l’absence d’éléments informatifs mis à la disposition du public pour pouvoir apprécier l’ampleur du projet et les changements profonds dans l’organisation de vie des habitants ainsi que dans l’apport supplémentaire de nuisances que va générer ce projet.

      En outre, malgré un dossier de 4 à 5 centimètres d’épaisseur, les deux questions fondamentales, clairement identifiées lors des ateliers thématiques, ne trouvent aucune réponse pertinente.
      En effet :
      . pourquoi et pour qui construire tant de logements ?
      Il ne suffit pas d’affirmer « l’agglomération de Strasbourg a besoin de logements », encore faudrait-il tout au moins démontrer pour qui et pour quels emplois nouveaux à satisfaire.
      .pourquoi un choix délibéré d’urbaniser dans une zone inondable ?
      Aucune motivation raisonnable ne vient soutenir ce choix. Pourtant, les participants aux ateliers ont tous réclamé l’arrêt de l’urbanisation en zone inondable afin de limiter les conséquences dramatiques pour les populations touchées, en cas de catastrophes causées par les eaux pluviales ou souterraines.
      Certes, des « mesurettes » pour se donner bonne conscience sont énoncées mais la question de fond reste sans réponse.
      Il faut que cette pratique cesse ainsi que l’impunité qui la caractérise.
      Nous demandons que la population soit pleinement informée de qui sont les vrais responsables au sens juridique et pénal, en cas de catastrophe liée à l’éventuelle réalisation des « Rives du Bohrie », afin qu’elle puisse en tirer toutes les conséquences et engager les poursuites utiles le cas échéant.
      C’est pourquoi nous ne pouvons pas cautionner le projet de réalisation de la ZAC des Rives du Bohrie que la municipalité d’Ostwald et la Communauté Urbaine de Strasbourg ont initié et qui a été présenté pour information au public.

      Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations respectueuses.

        Pour le Comité 
       Le Président,
      A. CHRISTOPH