adhérer à OPALE

Pour une extension du tram A plus juste

Vers la gare de Graffentaden à La Vigie (lire article)

Écoquartier "Rives du Bohrie"

Si la liaison routière Ostwald / Baggersee est construite ce quartier deviendra un vrai cauchemar pour ces futur habitants (lire article)

Gare de Graffentaden à La Vigie

Complètement sous-exploitée actuellement (lire article)

L'autoroute A35 à Ostwald

Ostwald une ville de la CUS coupée en deux par l'autoroute A35 (lire article)

samedi 30 janvier 2010

Lettre au maire d'Ostwald : Création de la ZAC Les Rives du Bohrie












Monsieur Jean-Marie BEUTEL
Maire de la Communed’Ostwald
67540 OSTWALD



Objet : Création de la ZAC Les Rives du Bohrie
Information du public
Réf : le dossier mis à la disposition du public en Mairie d’Ostwald

Monsieur le Maire,
Dans le cadre du projet de création de la ZAC  « Les Rives du Bohrie » la Communauté Urbaine Maître d’Œuvre de ce projet soumet à la population les dossiers ayant trait à la démarche et en particulier à la concertation menée.
Ces documents ont été validés par délibération du Conseil de Communauté du 23.10.2009

I. Dossier PO1 Délibération

On retiendra à la lecture de ce document que :
Lors de la première phase de concertation la population demandait le:
Respect des immeubles et forêts existantes
Respect du tissu commercial
Maintien des conditions hydrologiques du site
Elle manifestait son inquiétude quant aux nouvelles conditions de circulation
Elle relevait le manque d’affirmation de l’approche environnementale (éco-quartier pas suffisamment affichée)

La phase complémentaire comprenait 3 ateliers et 1 réunion de synthèse
Le résultat des échanges permet de constater la participation de 3 associations St Arbogast Montagne-Verte , Opale et Alsace Nature.

Bilan de la concertation
Préservation des espaces boisés et ses conséquences
Prise en compte maximale des risques d’inondation
Urbanisation Ilot B et architecture
Mobilité et stationnement (Etudes sur opportunité et les conditions de réalisation vers le Baggersee et la Vigie)
Créer un éco quartier
Démocratie participative

Le bilan de concertation présenté en réunion publique le 30.03.2009 a reçu un avis favorable des personnes et associations qui se sont impliquées

Lors du bilan de concertation l’ASSOCIATION OPALE NE S’EST PAS PRONONCEE FAVORABLEMENT POUR CE PROJET, car trop de questions n’avaient pas reçu de réponses, trop d’incertitudes entouraient ce projet. Aucune suite n’avait été donnée à la demande de mise en place d’un groupe de travail qui aurait eu pour mission de réfléchir sur les déplacements dans notre localité.
Nous rappelons aussi que les excavations, les abaissements des niveaux des terres pour compenser la perte de surface d’épandage des crues fragilisent une nappe phréatique affleurante.
Elle sera soumise aussi à la pollution liée à l’habitat.


II.Rapport de présentation

Enjeu du quartier / Objectif pour le quartier
Limiter la pollution atmosphérique des transports
Favoriser l’utilisation rationnelle de l’espace
Favoriser l’utilisation rationnelle de l’énergie
Tisser la ville
Engendrer le plaisir de ville

Notre Association constate qu’il y a discordance entre les objectifs affichés pour le quartier et les réalités décrites dans l’étude d’impact. Cette étude prévoit une augmentation de la pollution atmosphérique, des nuisances sonores (voir tableaux 30 et 40 de l’étude d’impact)
Que les relevés, les références datent de 1997et qu’ils n’ont plus de pertinence en raison de l’évolution des situations.

L’organisation des modes de déplacement projetés
Mode doux
Véhicules
Transport en commun

Opale constate que l’étude d’impact prévoit une densification de la circulation, un apport de 1500 véhicules légers pour 9060 déplacements pour 1000logements (alors que 1179 logements sont prévus)Nous nous interrogeons sur l’exactitude des informations fournis. Par ailleurs ce mode de déplacement ne s’inscrit pas dans les modes de déplacement doux alors que l’objectif affiché est de favorisé ces autres modes.


Densité de l’habitat
Ilot D 500 logements
Ilot E+F 237 logements
Ilot G 280 logements
Ilot H 162 logements

Ce qui correspond à un total de 1179 logements soit une augmentation de 199 logements par rapport au projet de base qui comportait 980 logements
Nous ne pouvons que constater et nous élever contre une densification liée a contrainte financière du projet ainsi que sur l’absence d’étude sur l’apparition de tension sociale liée au trop grand nombre d’habitants regroupés sur un espace réduit et à l’absence ou la disparition d’espaces de détente qui a un impact négatif fort (voir l’étude d’impact)

Equipement de la ZAC
Gymnase
Groupe scolaire
Bibliothèque
Maison de l’environnement

Notre Association constate l’absence d’aménagement d’aires de jeu, d’espaces ou terrain de sport extérieurs qui seraient mis à la disposition des anciens et futurs nouveaux habitants. Il nous parait indispensable de lier ce projet en regard à la préservation de la santé des sportifs de tous âges, au déplacement du centre sportif et tout particulièrement du terrain de football situé à proximité de l’autoroute A35 dans un des secteurs les plus pollués de la communauté Urbaine de Strasbourg

III Etude d’impact

Aussi et comme indiqué dans l’étude d’impact jointe nous notons :
  • Augmentation des nuisances sonores tableau 30
  • Augmentation de la pollution atmosphérique tableau 40 due à l’augmentation du parc automobiles et du trafic
  • Densification de la circulation
  • Densification de l’habitat environ 3000 personnes dans 1000 logements
  • Véhicules particuliers 1500 ce qui correspond à 15575 déplacements dont 9060 déplacements en véhicules légers Tableau 30
  • Apparition de tension sociale
  • Transformation des espaces de détente à caractère agricole et sauvage ce qui présente un impact négatif fort
  • Nuisances sonores
  • Pollution de l’air Tableau 7 page 58 Source ASPA 1997
  • Concentration des principaux polluants atmosphériques

Nous constatons aussi l’ouverture à la circulation de rues qui serviront au transit des véhicules et non plus à la desserte des riverains, que les forêts ne sont toujours pas protégées, peuvent toujours être mis à la disposition des aménageurs et sont toujours considérées comme réserve foncière

Aussi notre Association ne peut que constater le manque de transparence dans les présentations et l’absence d’éléments informatifs mis à la disposition du public pour pouvoir apprécier l’ampleur du projet et les changements profonds dans l’organisation de vie des habitants ainsi que dans l’apport supplémentaire de nuisances que va générer ce projet.

En outre, malgré un dossier de 4 à 5 centimètres d’épaisseur, les deux questions fondamentales, clairement identifiées lors des ateliers thématiques, ne trouvent aucune réponse pertinente.
En effet :
. pourquoi et pour qui construire tant de logements ?
Il ne suffit pas d’affirmer « l’agglomération de Strasbourg a besoin de logements », encore faudrait-il tout au moins démontrer pour qui et pour quels emplois nouveaux à satisfaire.
.pourquoi un choix délibéré d’urbaniser dans une zone inondable ?
Aucune motivation raisonnable ne vient soutenir ce choix. Pourtant, les participants aux ateliers ont tous réclamé l’arrêt de l’urbanisation en zone inondable afin de limiter les conséquences dramatiques pour les populations touchées, en cas de catastrophes causées par les eaux pluviales ou souterraines.
Certes, des « mesurettes » pour se donner bonne conscience sont énoncées mais la question de fond reste sans réponse.
Il faut que cette pratique cesse ainsi que l’impunité qui la caractérise.
Nous demandons que la population soit pleinement informée de qui sont les vrais responsables au sens juridique et pénal, en cas de catastrophe liée à l’éventuelle réalisation des « Rives du Bohrie », afin qu’elle puisse en tirer toutes les conséquences et engager les poursuites utiles le cas échéant.
C’est pourquoi nous ne pouvons pas cautionner le projet de réalisation de la ZAC des Rives du Bohrie que la municipalité d’Ostwald et la Communauté Urbaine de Strasbourg ont initié et qui a été présenté pour information au public.

Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations respectueuses.

  Pour le Comité 
 Le Président,
A. CHRISTOPH

samedi 16 janvier 2010

Terrain de football d'Ostwald


Le terrain de football d'Ostwald à côté de l'autoroute et d'une station service (un des endroits les plus pollués de la CUS selon une étude de ASPA du 13 février 2001).




Notre association aimerait connaître rapidement :
  • Les risques pour nos enfants à pratiquer une activité physique sur un tel terrain (développement d'asthme, maladie respiratoire).
  • Un nouvel emplacement pour l'entrainement des plus jeunes.

vendredi 1 janvier 2010

Bonne année 2010